Guerre en Ukraine, en direct : Kiev reçoit sa première livraison de lance-roquettes M270


https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation en carte
Agrandir

Le contexte

Live animé par Clémence Apetogbor

Image de couverture : Des dommages après le bombardement à Vinnytsia, en Ukraine, jeudi 14 juillet 2022. SERVICE D’URGENCE UKRAINIEN / AP

  • Des frappes russes sur Vinnytsia, une ville du centre de l’Ukraine, ont fait au moins 23 morts jeudi 14 juillet. Les images publiées par le service d’Etat pour les situations d’urgence ukrainien montraient des dizaines de carcasses de voitures calcinées et un immeuble d’une dizaine d’étages ravagé par l’explosion et l’incendie ayant suivi dans cette ville de 370 000 habitants, située bien à l’ouest de la capitale Kiev, loin des lignes de front. L’attaque a fait près d’une centaine de blessés.
  • « Cette journée démontre une nouvelle fois que la Russie doit être reconnue officiellement comme un Etat terroriste. (…) Aucun autre pays au monde ne se permet de détruire chaque jour des villes paisibles et des vies humaines ordinaires avec des missiles de croisière et de l’artillerie », a déclaré jeudi soir le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, soulignant qu’un centre médical avait été détruit. Il a précisé que trois enfants de moins de 10 ans figuraient parmi les 23 morts, « et ce n’est malheureusement pas le nombre final » car « des dizaines de personnes sont portées disparues » et il y a des « blessés très graves ».
  • Dans un communiqué publié jeudi soir, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, et le commissaire européen à la gestion des crises, Janez Lenarcic, déclarent que « l’Union européenne condamne avec la plus grande fermeté la poursuite des attaques aveugles contre des bâtiments civils, notamment des hôpitaux, des écoles et des abris » à Vinnytsia.
  • Antonio Guterres, secrétaire général des Nations unies, est « atterré » par le nombre de victimes civiles à Vinnytsia. Il « condamne toute attaque contre des civils ou des infrastructures civiles et réitère son appel à désigner les responsables de ces violations » du droit international, a rapporté son porte-parole.
  • D’après l’agence de presse russe d’Etat TASS, citant Vitali Kiselev, un responsable de la « république populaire de Louhansk », des forces russes et séparatistes sont entrées dans Siversk, dans la région ukrainienne de Donetsk. D’après lui, la ville pourrait tomber dans quelques jours, sans qu’il soit possible de vérifier, pour l’heure, ces affirmations.
  • Le gouverneur de l’oblast de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, fait état, ce jeudi matin, « d’un mort et de cinq blessés » à Bakhmout, après, selon lui, un bombardement russe sur cette zone de l’est de l’Ukraine.
  • Le bilan du bombardement russe, dimanche, d’un immeuble d’habitation à Tchassiv Yar, dans l’est de l’Ukraine, a été réévalué à quarante-huit morts au moins, dont un enfant, a déclaré le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky, mercredi soir, qualifiant cette attaque comme l’une des plus « brutales de toute la guerre ».
  • La Corée du Nord a officiellement reconnu les deux régions séparatistes prorusses de l’est de l’Ukraine, Donetsk et Louhansk, comme étant des pays indépendants, a rapporté, jeudi matin, un média d’Etat nord-coréen. Kiev a annoncé rompre ses relations diplomatiques avec Pyongyang.
  • Le ministre des affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba, a exclu, mercredi, de céder des territoires à la Russie, dans le cadre d’un éventuel accord de paix, tout en précisant qu’aucune négociation de paix n’était en cours entre Moscou et Kiev.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Entretien. Wopke Hoekstra, ministre des affaires étrangères néerlandais : « Le danger est maximal pour notre continent »

Tribune. Guerre en Ukraine : « Les Européens peuvent épargner à la Russie d’être humiliée, tout en garantissant la sécurité de ses pays voisins et d’eux-mêmes »

Reportage. L’exode des habitants de Sloviansk, ville exsangue « à portée de l’artillerie russe »

Chronique. Le tee-shirt kaki de Volodymyr Zelensky, reflet d’une com très maîtrisée

La carte de la guerre en Ukraine, jour après jour

Podcast. Poutine contre l’Occident : qui gagnera la longue guerre des nerfs ?



#Guerre #Ukraine #direct #Kiev #reçoit #sapremière #livraison #lanceroquettes #M270

Leave a Comment

Your email address will not be published.