Un pigeon retrouvé à plus de 6000 km de sa destination


Un pigeon voyageur a fait la Une des journaux britanniques après s’être retrouvé… aux Etats-Unis, soit un périple de plus de 6000 km ! Confié à un refuge en Alabama, l’animal a pu être identifié grâce à sa bague.

Quand le pigeon voyageur a un peu trop voyagé ! Lâché depuis l’île anglaise de Guernesey, Bob devait rejoindre Gateshead, au nord-est de l’Angleterre. Mais tout ne s’est pas déroulé comme prévu pour l’oiseau de 4 ans. Son voyage de 640 kilomètres s’est transformé en périple de plus de … 6000 kilomètres ! Et pour cause, notre grand aventurier s’est retrouvé 3 semaines plus tard en Alabama, aux Etats-Unis.

Il a « peut-être voyagé sur un pétrolier »

Couvert d’huile, il a été secouru par un habitant américain qui l’a mis en sécurité au sein du refuge pour animaux, Monroe County Animal Shelter of Alabama. Plusieurs théories circulent quant aux raisons qui ont poussé le pigeon à se déposer de l’autre côté de l’Atlantique. « Il a peut-être voyagé sur un pétrolier », estime notamment l’un des soigneurs de l’association à la BBC. D’autres avancent que le volatile se serait trompé de direction en suivant d’autres pigeons, qu’il a voulu se reposer et se nourrir sans pouvoir le faire sur les eaux. Quoi qu’il en soit, Bob devrait retrouver son maître dans peu de temps, sain et sauf ! Une visioconférence a été organisée avec les soigneurs du refuge. « Ils s’occupent très bien de lui, a réagi le maître sur la BBC. Quand je l’ai vu, il n’avait pas l’air en bon état, mais dès le lendemain, il allait beaucoup mieux. »

Les pouvoirs insoupçonnés des pigeons

L’aventure extraordinaire de Bob permet de porter un éclairage sur cet animal mal aimé qu’est le pigeon. Si le rescapé semble avoir été l’exception qui confirme la règle, les pigeons disposent « d’une boussole interne » inégalée comme le soulignait Tim Guilford, Professeur d’éthologie à l’université d’Oxford dans The Conversation : « Les pigeons mémorisent la composition des molécules volatiles atmosphériques de leur région d’origine, et la façon dont celle-ci varie en fonction des vents provenant de différentes directions ». « Il y a de plus en plus de preuves pour dire que le pigeon a un véritable système de navigation dans la tête, comme un GPS : il est capable d’enregistrer des valeurs de champ magnétique », expliquait de son côté le neuroscientifique Hervé Cadiou (CNRS).

30millionsdamis.fr a consacré un article sur les pouvoirs insoupçonnés de cet oiseau des villes entre son sens de l’orientation exceptionnel, son étonnante agilité, sa reconnaissance faciale hors-pair ou son don pour les concepts abstraits.

Source



#pigeon #retrouvé #destination

Leave a Comment

Your email address will not be published.