Des personnalités publiques en marche contre l’expérimentation animale


Dans une vidéo publiée par l’organisation PETA, quatre célébrités françaises fustigent les images d’une récente enquête menée au sein d’un laboratoire espagnol (21/07). La Fondation 30 Millions d’Amis, qui se mobilise de longue date contre l’expérimentation animale, invite tout un chacun à signer l’Initiative citoyenne européenne « en faveur d’une Europe sans expérimentation animale ».

1 million de signatures. C’est l’objectif recherché à travers l’Initiative Citoyenne Européenne « Save Cruelty Free Cosmetics ». En cas de succès, l’ICE obligera la Commission européenne à prendre des mesures immédiates et efficaces afin de parvenir à une science sans animaux et, à court terme, de renforcer l’interdiction des tests cosmétiques sur les animaux.

Pour sensibiliser le plus grand nombre contre le fléau de l’expérimentation animale, l’organisation PETA a fait appel à quatre personnalités publiques – Poulpe, Raphaël Mezrahi, Stomy Bugsy et Jeremstar – qui ont exprimé, avec émotion, leur indignation face aux images tournées dans un laboratoire espagnol qui pratique des tests sur animaux. « Ces gens sont des monstres » réagit Jermestar ; « C’est lunaire » ajoute Monsieur Poulpe.

Pour des cosmétiques sans cruauté

Bien qu’en principe interdits depuis 2013, les tests sur animaux pour les cosmétiques continuent en vertu de la réglementation sur les produits chimiques. « Les autorités exigent des expérimentations animales pour des ingrédients utilisés dans les cosmétiques, constate l’ICE. Or, nous n’avons jamais disposé d’outils aussi puissants pour garantir la sécurité des produits cosmétiques sans expérimentation sur les animaux ».

C’est pourquoi, les initiateurs de l’ICE invitent également la Commission européenne à garantir de toute urgence l’interdiction de l’expérimentation animale pour les cosmétiques et à modifier la réglementation européenne sur les produits chimiques sans l’ajout de nouveaux tests sur les animaux.

« Des tests invraisemblables pour rien »

« Les animaux souffrent parce qu’on leur fait subir des tests invraisemblables pour rien », déplore de son côté R. Mezrahi. En effet, « Les animaux sont différents de nous ; par conséquent, les résultats des expériences sur les animaux ne sont pas facilement applicables aux humains, rappelle l’ICE. Les méthodes n’impliquant pas l’utilisation d’animaux donnent souvent des résultats plus précis et plus rapides et peuvent être moins coûteuses que les expériences sur les animaux ».

Par exemple, la méthode Valitox, co-financée par la Fondation 30 Millions d’Amis, permet de déceler l’éventuelle toxicité aiguë d’une substance, sans utiliser d’animaux, à partir de cellules humaines en culture…. Sa prédictivité est extrêmement efficace puisqu’elle est de 82%, contre 61% pour les tests réalisés sur les rats ! 

Un appel à la mobilisation collective

« Ce qui permettrait d’épargner des millions de vies c’est donc que la communauté scientifique, et surtout les jeunes chercheurs, comprennent qu’on ne peut plus ethniquement continuer ce massacre, alors qu’il y a des moyens beaucoup plus fiables pour mener des expériences, comme les modèles in silico basées sur la modélisation de données et les méthodes in vitro utilisant des éléments biologiques (tissus, cellules…), tance Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Tant qu’il n’y aura pas de volonté politique des pays d’arrêter l’expérimentation sur des êtres vivants, le massacre de millions d’animaux continuera, parfois pour des projets inutiles et des résultats erronés, aux dépens de la santé des humains ».

La Fondation 30 Millions d’Amis invite donc tout un chacun à rejoindre l’ICE pour faire cesser cette souffrance animale insupportable. Plus de 770 000 signatures ont déjà été recueillies. Chaque voix compte !

Source



#Des #personnalités #publiques #marche #contre #lexpérimentation #animale

Leave a Comment

Your email address will not be published.